DrAnimaux

Animalement correcte
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la souffrance des animaux sauvages dans les cirques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
minimoi
Modérateur Chat+Découverte des animaux.
Modérateur Chat+Découverte des animaux.
avatar

Messages : 649
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 32
Localisation : belgique Mons

MessageSujet: la souffrance des animaux sauvages dans les cirques   Mer 14 Avr - 20:15

LES FAITS

Des animaux sauvages tels que tigres, éléphants, singes, hippopotames, zèbres, ... ne sont pas à leur place dans un cirque. Ils doivent passer leurs journées dans de (trop) petites cages (tigres et lions dans des cages de 2m sur 2m). Les éléphants et les panthères sont souvent enchaînés tout le temps.

A l'opposé du magnifique comportement social qu'ils manifestent dans la vaste nature à l'état sauvage, ils mènent une vie monotone et pleine de frustrations en captivité.

Les animaux manquent grandement d'espace. L'environnement pauvre en stimulation et monotone entraîne ennui et apathie. De plus, les animaux de cirques sont privés de leurs comportements naturels, tels que, entre autres, la recherche de nourriture et les rapports sexuels.

Les tours qu'ils doivent exécuter sont dans la plupart des cas le résultat de dressage violent. Ces tours apportent trop peu de distraction et ne compensent en aucune façon leurs besoins spécifiques d'un environnement passionnant.

Dans les cages, les animaux ne disposent pas de la possibilité de fuir et de se dissimuler. C'est en même temps dans ces cages où ils demeurent jour après jour qu'ils doivent aussi se soulager. Souvent, des animaux solitaires sont enfermés avec des congénères, tandis que des animaux sociaux de nature sont isolés dans des cages individuelles, en dépit de leur besoin de contact social avec des congénères.

Même des animaux domestiqués sont souvent, dans les cirques, tenus dans de mauvaises conditions.

Les animaux sont, chaque semaine ou tous les deux à trois jours transportés vers l'étape suivante. Les grandes distances que doivent parfois couvrir les cirques, sont très accablantes pour les animaux.

Tous ces éléments ont pour effet un manque de bien-être et conduisent à de sérieux problèmes comportementaux, tels que l'agressivité, un comportement anormal (ronger les barreaux, tourner en rond, hocher et balancer la tête, se balancer, s'automutiler,...) et l'apathie ou la dépression.


GAIA ne s'oppose pas à l'aveuglette aux cirques. Nous avons constaté que le même effet de magie du cirque peut être éveillé sans qu'il soit besoin pour cela de faire souffrir des animaux sauvages. Ces animaux sont chez eux dans leur milieu naturel et pas dans une cage dans laquelle ils peuvent à peine se mouvoir.

Les cirques sans animaux sauvages ne sont pas moins valables. C'est ce qu'ont déjà prouvé nombre de cirques remportant un vif succès pour leur créativité et numéros originaux qui s'entendent à charmer jeunes et vieux.


Les animaux domestiqués sont aussi maintenus dans des cages trop petites, souvent sans possibilité d'accès à un espace extérieur. L'idéal est un cirque SANS animaux.

Nous ne pouvons plus tolérer que des animaux soient exploités pour l'amusement des humains.


GAIA EN ACTION


GAIA est opposé aux prestations d'animaux sauvages dans les cirques et a déjà mené de nombreuses actions de protestation pour faire prendre conscience de la situation, tant par les autorités ayant en charge le bien-être animal que par les personnes qui fréquentent les cirques.


Parce que les écoles ont une importante mission d'éducation, nous leur avons envoyé des vidéos montrant la souffrance des animaux sauvages dans les cirques.




Notre campagne sur les cirques a déjà livré quelques résultats impressionnants:

* En accord avec GAIA a été promulguée en 2005 une loi relative au bien-être des animaux dans les cirques . Grâce à cette loi, les normes minimales admissibles pour les animaux sauvages des cirques sont les mêmes que celles qui s'appliquent aux animaux détenus dans les jardins zoologiques.
En savoir plus

* GAIA s'est adressé à toutes les villes et communes de Belgique, en leur demandant de ne plus accepter sur leur territoire les cirques avec animaux sauvages. Déjà plus de 100 villes et communes ont accédé à cette demande et ne donnent donc plus de droit d'accès qu'aux cirques sans animaux sauvages.

* GAIA a réussi à faire approuver par le Parlement Flamand une résolution ayant pour effet de décourager les cirques flamands d'utiliser des animaux sauvages : le Ministre de la Culture Anciaux a, depuis le 1er janvier 2005, réduit de moitié les subsides en cas d'utilisation d'animaux sauvages. A partir du 1er juillet 2006, ces subsides seront entièrement supprimés pour les cirques reconnus en Flandres qui travaillent encore avec des animaux sauvages. Dès ce moment donc, uniquement les cirques sans animaux sauvages seront agréés en Flandre.

* En juin 2006, le Conseil d'Etat a rejeté le recours déposée par plusieurs cirques, en sorte que l'A.R. du 2 septembre 2005 est maintenu.
En savoir plus


> Lisez le compte-rendu complet

> Lisez note rapport sur les cirques, le résultat de 7 ans d'enquètes


GAIA envoie régulièrement des observateurs dans les cirques pour vérifier le bien-être des animaux. A chaque fois nous devons constater une kyrielle d'infractions à la législation, très graves parfois. GAIA insiste auprès du Ministre chargé du bien-être animal pour qu'il fasse prendre des mesures effectives à l'encontre des responsables. GAIA est d'ailleurs prêt à chercher des alternatives d'accueil des animaux lorsque les cirques décident de s'en défaire.



A VOUS DE JOUER

Ne fréquentez pas les cirques avec animaux sauvages !

* Expliquez à votre entourage pourquoi vous faites ce choix.

* Encouragez vos amis et votre famille à ne se rendre que dans les cirques où aucun animal sauvage n'est utilisé.

* Ecrivez aux journaux et magazines pour dénoncer la souffrance des animaux dans les cirques.

* Si vous constatez des conditions répréhensibles dans les cirques, prenez en des photos digitales et faites les-nous suivre par mail. De cette manière, nous pourrons agir rapidement et aussi montrer et prouver ces situations intolérables !

* Contactez nous le plus rapidement possible lorsqu'un cirque avec animaux sauvages est annoncé ou a planté sa tente où il ne le peut pas !

* Si un cirque avec animaux sauvages est annoncé dans votre ville ou commune ou est déjà sur place, vérifiez dans notre liste des villes et communes si l'emploi d'animaux sauvages y est interdit.



Source: Gaïahttp://www.gaia.be/fra/control.php?&topgroupname=&groupname=faits_animaux_de_cirque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfique
Admin et modo sur tout le site. +AideTortues Aquatiques, coin Détente et Métiers Animaux.
Admin et modo sur tout le site. +AideTortues Aquatiques, coin Détente et Métiers Animaux.
avatar

Messages : 2659
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: la souffrance des animaux sauvages dans les cirques   Mer 14 Avr - 20:26

Ma fille n'y a jamais été et je ne l'y emmènerai jamais !!!!!!! Evil or Very Mad

J'y ai été moi même une seule fois et je n'y retournerai pas Neutral

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la souffrance des animaux sauvages dans les cirques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques anglais
» Les animaux dans les cirques
» Mexique : Chihuahua interdiction des cirques avec animaux
» La majorité des anglais pour l'interdiction d'animaux sauvages dans les cirques
» Stop aux animaux sauvages dans les cirques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DrAnimaux :: Menu et Administration :: Associations et sensibilisation.-
Sauter vers: